Étiquettes

, , , ,

Ed, de la SOAS, nous l’avais dit : « vous mettez là un tambour et quelque-chose va advenir ». Aujourd’hui encore quelque chose est advenu.

On se souvient de venue de Ed et d’étudiants de la SOAS (School for Oriental and African Studies) en février :

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2014/02/13/soas-a-calais-musique-et-humanite/

Aujourd’hui c’était norouz, ou Newroz, ou nowroz, selon la langue, c’est-à-dire le nouvel an iranien, afghan, kurde et d’Asie centrale. Il s’agit d’une ancienne fête du feu qui date d’avant l’islam, liée au zoroastrisme, une religion de la Perse antique. C’est aussi une fête du renouveau, à l’occasion de l’équinoxe de printemps. Et c’est aujourd’hui encore une fête très vivace dans les pays concernés.

Déjà hier, quelques chants pendant le repas du soir, aujourd’hui une ambiance particulière dans le campement en face du lieu distribution des repas. Et puis le soir, une tonnelle montée à côté du campement, du thé, des crêpes et des gâteaux, un appel lancé par Calais ouverture et humanité à venir partager ce moment avec les exilés, des gens qu’on ne connaissait pas forcément qui sont venus.

Et puis le tambour, qui fait advenir la musique, le chant et la danse, et alterne des temps virevoltants et des moments plus recueillis. Quelque chose dépasse le quotidien, et la fête advient.

Demain samedi, ce sont les habitants du campement qui préparent un repas et invitent les personnes le souhaitent à partager avec eux un moment de fête et de musique, à partir de 14h.

Sur norouz : http://fr.wikipedia.org/wiki/Norouz

Sur le zoroastrisme : http://fr.wikipedia.org/wiki/Zoroastrisme