Étiquettes

, , , ,

« On dénombre des centaines de milliers de personnes contraintes de dormir à
la rue… ces situations incarnent sans doute, de la façon la plus dramatique, le
problème de l’absence d’un logement personnel. Mais le « non-logement »
prend également d’autres formes, moins visibles dans l’espace public, mais
non moins préoccupantes : cabanes dans les bois, squat, camping à l’année,
bidonvilles, hébergement chez des amis ou de la famille, accueil dans des
structures d’hébergement saturées… Le recours à cette «  zone grise » du
mal-logement ne concerne plus aujourd’hui que nos concitoyens les plus
démunis, mais aussi tous ceux qui se retrouvent fragilisés à un moment de
leur vie et peuvent basculer alors dans des situations de grande précarité.
Sur une période récente, l’exclusion du logement est devenue un phénomène
massif qui touche près de 700 000 personnes. »

C’est par ce paragraphe que commence le chapitre du Rapport 2014 sur l’état du mal-logement en France de la Fondation Abbé Pierre concernant « l’absence de logement personnel ».

Le rapport note une aggravation générale des phénomènes de mal-logement, et une sous-estimation probable du nombre de sans-abris. Il aborde la question indépendamment de catégories ethnicisantes comme « Roms » ou « migrants ». Il montre une situation qui touche la part la plus précarisée de la population.

On pourrait en conclure que la manière dont le gouvernement désigne certaines populations, « Roms », « migrants », « n’ayant pas vocation à rester en France », surnuméraires, en trop sur le territoire, sert à masquer une dégradation beaucoup plus générale des conditions de vie en France.

Les expulsions de campements habités par des « Roms » ou des « migrants » n’améliorent pas les conditions de vie des « Roms » et des « migrants ». Elles n’améliorent pas non plus les conditions de vie des centaines de milliers de personnes sans-logis.

Vous pouvez télécharger le Rapport 2014 sur l’état du mal-logement en France ici :

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/nos-publications/etat-du-mal-logement/les-rapports-annuels/19e-rapport-sur-letat-du-mal-logement-en-france-2014

Et un éclairage concernant le Nord – Pas-de-Calais ici :

http://www.fondation-abbe-pierre.fr/sites/default/files/content-files/files/rapport_sur_letat_du_mal-logement_2014_-_nord-pas-de-calais.pdf