Étiquettes

, , ,

Depuis le début de l’année et suite à la venue de Manuel Valls à Calais, des fourgons de CRS patrouillent autour du lieu où sont distribués les repas aux exilés dès une heure avant le début du repas jusqu’après la fin de celui-ci. Environ une demie-heure avant le début du repas, trois fourgons de CRS, ou parfois plus, et un nombre variable de véhicules de la PAF, s’installent à l’entrée du lieu de distribution et aux intersections voisines, et y restent jusqu’après la fin du repas.

Cette pression intimidante visait jusqu’à présent plutôt les exilés. Elle semble s’étendre au-delà, notamment en direction des bénévoles.

Ainsi, jeudi soir, les CRS présents comme d’habitude autour du lieu de distribution des repas, ont aussi contrôlé des véhicules. Contrôles non systématiques, sans critères apparents de type de véhicule, de nombre de personnes, d’âge ou de sexe de la personne conduisant. Ils n’avaient pas l’air de chercher quelque chose ou quelqu’un en particulier. Mais parmi les personnes potentiellement contrôlées, les membres d’associations ou de collectifs venant à la distribution de repas ou au campement qui est en face.

Quelques témoignages récents aussi d’amendes données à des bénévoles pour des motifs qui sont à l’évidence des prétextes pour réprimer un comportement que les policiers trouvent désagréables (comme prendre en phot le dispositif policier autour du lieu de distribution des repas).

Les contrôles des véhicules répondent sûrement à une réquisition du procureur, et il est peu probable qu’on puisse simplement invoquer les dérives de CRS incontrôlables, comme cela a souvent été fait.

 

Pentax Digital Camera