Étiquettes

, ,

Un exilé repêché sur un radeau rudimentaire équipé d’une voile, au niveau de Sangatte près de Calais, sans doute dans une tentative de traverser ainsi la Manche et d’atteindre l’Angleterre, attire l’attention des médias. Tentative vouée à l’échec, peut-être désespérée. Le ressort de Welcome est un jeune kurde traversant l’Asie et l’Europe pour rejoindre la jeune femme qu’il aime, et mourant en tentant de traverser à la nage le dernier obstacle qui le sépare d’elle, la Manche, mis en regard d’un Européen qui avoue à la femme dont il vient de se séparer qu’il n’a même pas été capable de traverser la rue pour lui dire de rester. Le fait divers fait image, comme celle de Don Quichotte dramatisée par le romantisme nous touche à travers les siècles.

Il faudrait interroger l’auteur de cette tentative pour en connaitre les motivations, les prémisses et l’organisation.

À défaut, on peut relever l’accroissement de la prise de risque relevé au moins depuis le début de l’automne, qui se traduit par des incidents divers lors des tentatives de passage, et par des décès lors de tentatives de passages ou résultant de tensions pour l’accès et le contrôle des lieux passage. Avec pour contexte les expulsions de squats du début de l’automne, qui ont amené les exilés à passer l’hiver dans des conditions particulièrement précaires, le harcèlement policier aggravé par le renforcement des effectifs qui a suivi la visite de Manuel Valls, l’augmentation du nombre d’exilés à Calais qui pousse à chercher de nouvelles possibilités de passage.

Et derrière cela une série d’indices qui poussent à penser qu’il y aurait des négociations franco-britanniques sur le contrôle de la frontière (voir ici).

 

Pentax Digital Camera