Étiquettes

, , , , ,

L’huissière est passée hier samedi signifier aux occupants du site abandonné de l’ancienne entreprise Galloo le jugement rendu jeudi. Le délais de 10 jours court donc, et ils deviennent expulsables à partir du 5 août. Un jugement tout entier orienté du côté des intérêts du propriétaire, les droits des occupants n’étant rappelés que pour expliquer qu’ils ne seront pas pris en compte. Le délai légal de deux mois pour quitter les lieux est réduit à 10 jours, ce qui rend ineffective toute possibilité d’appel : les différents appels possibles n’étant pas suspensifs, l’expulsion pourra avoir lieu avant.

Cette décision tend la situation, les exilés ont le sentiment de ne plus savoir où aller en cas d’une nouvelle expulsion, ils savent aussi ce qu’ils ont à perdre, un lieu où ils sont à l’abri de la violence, l’eau pour se laver et laver leurs vêtements, la possibilité de cuisiner ou de recharger leur téléphone portable. Pas grand’ chose, mais des choses si précieuses pour qui vit à la rue. Alors beaucoup disent qu’ils veulent rester, et que ce lieu ils veulent le garder.

Beaucoup de monde cet après-midi à l’occupation Galou. Dernier jour de ramadan, on se lave, et on lave ses vêtements. On recharge son portable pour pouvoir appeler la famille. Quelques personnes sont venues préparer un repas amélioré pour la rupture de jeûne. En fin d’après-midi, une camionnette stationne devant l’entrée, quelqu’un distribue des dates et d’autres vivres.

Et ici un petit film sur les murs qui parlent de l’occupation Galou :

http://www.dailymotion.com/video/x227ycm_fort-galloo-squat-a-calais_news

 

Pentax Digital Camera