Étiquettes

, , , , , ,

Il y a de la misère partout en France. Mais celle des exilés à Calais a valeur de symbole par l’intensité des violences exercées à ciel ouvert, sa concentration dans l’espace, sa longévité dans le temps, la manière évidente dont elle fabriquée et entretenue par les autorités, les politiques. Un point de concentration de violences répandues dans la société française. Un point où les mobilisations peuvent se concentrer, sans exclure la mobilisation ailleurs.

 

 

 » Février 1954 – Juillet 2014

MES AMIS… AU SECOURS !

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

Chaque jour, des centaines d’hommes, femmes et enfants

errent dans les rues de CALAIS.
Pourchassés, traqués et agressés par la police,

Victimes de l’infernale et inhumaine logique politique et économique,

Ils sont un millier à être perdus

Sans toit ni pain

Ils ont quitté la guerre
Aujourd’hui, EN FRANCE, ils perdent leur humanité,

Si nous n’intervenons pas, nous risquons, nous aussi de perdre notre humanité

Peut être avez vous en stock de quoi les aider ?

Nous manquons de tout

Peut être avez vous un camion qui attend de démarrer ?

Venez partager

Peut être avez vous envie de partager un moment avec nos frères, « compagnons du monde » !

Alors : compagnons, amis, salariés

En route…

TOUS A CALAIS

SOYEZ FOUS

Embarquez vous

Nous vous attendons

Nous pouvons vous accueillir

Et comme l’Abbé, il y a 60 ans, faisons naître, partout où c’est nécessaire, à Calais, et ailleurs, des CENTRES FRATERNELS DE

DEPANNAGE , et accrochons à leur entrée une pancarte avec ces simples mots :

« TOI QUI SOUFFRES, QUI QUE TU SOIS,

ENTRE, DORS, MANGE, REPREND ESPOIR, ICI ON T’AIME »

Chacun de nous peut venir en aide aux « sans abri »,

migrants d’aujourd’hui, migrants de demain.

Il nous faut pour ce soir, et au plus tard pour demain :

• 5 000 couvertures,

• 300 grandes tentes américaines,

• 200 poêles catalytiques…

(liste ci-dessous)

Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera

dans les jardins et sur les quais de Calais.

MERCI !

« Tant qu’il existera la misère, aussi longtemps que régnera l’exclusion, nous ne connaîtrons ni la paix de l’âme, ni la paix, ni la joie du cœur ! »

[L’abbé Pierre]

MERCI

Emmaus Dunkerque

06 08 61 62 95

BESOINS :

De quoi survivre et dormir dehors :

Tentes / Bâches / Matelas / Duvets / Couvertures, chaussures

De quoi bricoler un semblant de chez-soi :

Cordes / Palettes / Bois / Des éléments pour délimiter des espaces (planches légères, etc…) et des Tables / Chaises / Tapis / Parasols.

De quoi se préparer à manger :

Matériel de cuisine (Grandes marmites / grands réchauds / Gamelles / Bouteilles de gaz / Vaisselle, produits vaisselle, balais, sacs poubelles / éponges / balais

De quoi manger :

Thé – café – sucre – sel – épices

De quoi se laver :

Savons – serviettes éponges

De quoi tenter d’avoir l’électricité ou s’éclairer :

Câbles électriques / Ampoules, etc…

Bougies

De quoi se déplacer :

Vélos / Roues de vélos / Bouts de vélos / Outils

De quoi se changer les idées :

Livres / Jeux de cartes / Jeux de société / Ballon / Batte de cricket / Peinture ou bombes de peinture (pour refaire la déco’)

Besoins de musiciens

De quoi y croire :

VOUS

TOUT DE SUITE  »

appel-de-l-abbe-pierre-le-1-er-fevrier-1954-photo-dr