Étiquettes

, , ,

Suite à la lettre adressée à Bartabas et à l’équipe du cirque Zingaro (voir ici), en spectacle à Calais jusqu’à début septembre, une rencontre a eu lieu hier mardi, entre des exilés d’origines diverses (Afghanistan, Érythrée, Éthiopie, Soudan), des membres des associations et collectifs de soutien, Bartabas et des membres de l’équipe du cirque Zingaro.

Un échange dense, autour de la situation des exilés à Calais, et de réponses qui peuvent être apportées ensemble.

Concrètement, à partir de vendredi, un espace d’information, de rencontre et de collecte de dons accueillera les personnes venant au spectacle de Bartabas et du cirque Zingaro.

Les autres choses évoquées ne sont pas encore précisées. Mais gageons que mis ensemble, exilés, soutiens et circassiens sauront fabriquer de la rencontre et de l’aventure humaine, là où les autorités ont voulu imposer la ségrégation et la violence.

 

Pentax Digital CameraLe 7 juin dernier, les exilés occupent depuis deux semaines le lieu aménagé pour la distribution des repas, qui jouxte le quai Fournier où est installé Zingaro aujourd’hui. Manifestation à l’appel des exilés pour revendiquer leurs droits.

Pentax Digital CameraLe 2 juillet, évacuation du lieu de distribution des repas et rafle de ses habitants. Si les décisions d’expulsion vers des pays d’origine comme l’Érythrée ou le Soudan avaient abouti, certaines des personnes emmenées par ces bus seraient aujourd’hui en prison, peut-être torturées, parfois mortes.