Étiquettes

, , ,

LA QUINZAINE DES PASSEURS D’HOSPITALITÉS
Du 5 au 26 septembre 2014

Tension et contradictions. Dans l’attitude de l’État, qui à la fois continue dans la voie d’un accueil de jour pour les exilés et d’un hébergement pour les plus vulnérables, les femmes et les enfants, mais en confortant donc les campement comme lieux de vie et d’habitation. En quelque sorte, l’État institutionnalise les bidonvilles. Et dans le même développe une logique répressive basée sur le contrôle de la frontière, les arrestations et les expulsions du territoire, notamment vers les pays d’origine, avec le soutien financier du gouvernement britannique. Sur le terrain, avec Sauvons Calais qui tente d’opérer la jonction entre l’extrême-droite néo-fasciste et néo-nazie, et les réaction de peur et de rejet des exilés qui peuvent exister dans la société calaisienne. Ceci sous l’œil complaisant des autorités. Et des expériences de résistance, de solidarité et d’hospitalité vivaces et qui s’affirment. Aucune certitude à l’heure actuelle ne nous permet de savoir où tout ceci nous mène.

En miroir de la situation calaisienne et à l’occasion d’un voyage à Lampedusa, un nouveau blog permettra de faire le point sur la situation en Méditerranée : http://lampedusauneile.wordpress.com/

Et, à travers un blog en français et un blog en anglais, des nouvelles de la situation des exilés dans les Balkans.

La Quinzaine des Passeurs d’hospitalités 05-26/09/2014