Étiquettes

, ,

Ce sont les projets annoncés, à relativement court terme.

Les grilles du port seront rehaussées, des grilles seront installés le long des premiers kilomètres de l’autoroute conduisant au port.

À quelques centaines de mètres de là, le camp Jules Ferry, transformé en accueil de jour. L’idée est qu’il n’y ait pas d’hébergement, et qu’on laisse s’installer des campements autour du camp.

Les dix millions de voyageurs qui transitent par le port de Calais auront donc cette image de la ville : un port et une autoroute entourés de grilles; au pied des grilles, le bidonville de Calais.

Le passage étant devenu plus difficile, le recours à des passeurs sera redevenu nécessaire, alors qu’une grande partie des exilés s’en étaient affranchis ces derniers mois. Ils se partageront le contrôle du bidonville.

Cette situation aura été crée par le ministère français de l’intérieur.

Peut-être faut-il choisir une autre orientation ?

 

 

Publicités