Étiquettes

, , , ,

La question se pose aux Syriens : où adresser leur demande aux autorités britanniques ?

À Calais elle sont présentes dans le port. Aujourd’hui quatrième jour de leur mouvement, ils sont donc allés en cortège et avec leurs banderoles de leur lieu de rassemblement rue Lamy jusqu’au rond-point où se trouve la passerelles d’accès au port. Un, puis deux, puis trois fourgons de CRS, rejoints par une camionnette de gendarmerie et deux voitures de police en civil, se sont disposés de l’autre côté du rond-point.

Une petite délégation accompagnée de journalistes a néanmoins pu s’avancer sur la rampe d’accès de la passerelle, avant d’être bloqués par des policiers. Pas moyen d’aller plus loin pour remettre la lettre de revendications aux autorités britanniques, pas moyen non plus de prévenir celles-ci pour que quelqu’un vienne à la rencontre de la délégation. Pas de dialogue possible.

C’est typique d’une situation qu’on rencontre fréquemment à Calais : les exilés se réunissent, élaborent des revendications, manifestent (un droit garanti par la Constitution), veulent dialoguer avec les autorités – comme dans une démocratie. Et ils ne rencontrent que la police et un refus de dialogue.

Dans le même temps, des barbelés sont en cours d’érection au sommet des grilles du port.

Allal nous parle de cette quatrième journée de leur mouvement :

http://audioblog.arteradio.com/post/3062218/allal_-_syriens_en_mouvement/

 

Pentax Digital Camera

Pentax Digital Camera

Pentax Digital Camera

Pentax Digital CameraLa manifestation

Pentax Digital Camera

Pentax Digital CameraTant de police pour une simple lettre

Pentax Digital Camera

Pentax Digital CameraLes nouveaux barbelés à lame de rasoir au sommet des grilles du port