Étiquettes

, , , , , ,

L’automne s’annonçait sombre, avec les manifestations anti-migrants, les nouveaux accords franco-britanniques, la sécurisation du port et le projet d’une répression aggravée, l’hiver qui approche sans que rien ne soit prévu pour quelques deux ou trois mille personnes à la rue. Et puis en face des choses se créent malgré tout, qu’elles viennent des exilés ou des personnes qui les soutiennent.

Devant le parc Richelieu, une table avec des thermos de thé et de café, quelques gâteaux, des brochures. Autour, des textes et des banderoles. Des tracts sont distribués aux passants. De musique. On se retrouve, exilés et soutiens.

Derrière l’air festif, un sujet plus grave : les violences policières. Ce rassemblement reprend un appel national et international, qui fait suite notamment à la mort de Rémi Fraisse.

« Je veux que les violences policières stoppent et je ne veux pas que ce que j’ai subi soit le sort auquel tous les réfugiés de Calais soient confrontés » dit un des textes affichés reprenant des paroles d’exilés.

Yves-Marie nous commente l’événement :

http://audioblog.arteradio.com/post/3062557/yves-marie_-_violences_policieres/

Le matin, c’était une représentation de la pièce OQTF, de la dramaturge Veronika Boutinova, au cinéma Alhambra. Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale, mais aussi dernier moment du festival Faites de la Fraternité.

https://www.facebook.com/veronika.boutinova

L’après-midi, les exilés syriens se sont à nouveau rassemblés rue Lamy pour demander la possibilité d’accéder légalement au Royaume-uni pour y déposer leur demande d’asile. Et à nouveau dimanche après-midi, pour le dix-huitième jour, cette fois plus brièvement à cause de la pluie. Ils réfléchissent à la forme à donner à la suite de leur mouvement. Sachant qu’une partie des manifestants du début est maintenant en Angleterre, par la voie classique, la seule acceptée par le gouvernement britannique, dans les camions.

 

Pentax Digital Camera

 

Pentax Digital Camera