Étiquettes

, , , ,

Ils sont là pour le dix-neuvième jour, près du port, avec leurs banderoles, pour demander de pouvoir entrer légalement au Royaume-uni et y déposer leur demande d’asile. Ils sont plus ou moins nombreux selon les jours. Le groupe change aussi avec le temps : des nouveaux arrivent à Calais et se joignent à la manifestation, une partie des manifestants du début sont déjà au Royaume-uni – par la voie classique, dans ou sous les camions.

Ils ont tenté de rencontrer les autorités britanniques par deux fois, dans le port de Calais, et au consulat de Boulogne, qu’ils ont trouvé portes et volets fermés. Par deux fois ils n’ont eu en face d’eux que la police française.

Mais ils ont eu chaque jour quelques médias : on peut considérer que le gouvernement britannique est au courant.

Équipés aujourd’hui d’une caméra, ils veulent maintenant se donner une visibilité sur internet.

Allal fait le point sur leur mouvement :

http://audioblog.arteradio.com/post/3062580/allal_-_syriens_en_mouvement__8_/

À l’autre bout de l’Europe, pris eux aussi dans une nasse, bloqués dans leur parcours sans pouvoir accéder à des conditions d’accueil dignes, des réfugiés syriens manifestent aussi pour leurs droits :

http://www.liberation.fr/monde/2014/11/23/grece-des-syriens-campent-devant-le-parlement-pour-de-meilleurs-conditions-d-accueil_1148937

https://twitter.com/hashtag/syrianrefugeesgr?src=hash

 

Pentax Digital Camera