Étiquettes

, , , , ,

Plusieurs exilés soudanais ont à nouveau été arrêtés dans la nuit de mercredi à hier jeudi.

Si une partie d’entre eux ont été libérés dans les heures qui ont suivi, un nombre inconnu a été emmené dans des centres de rétention loin de Calais. Nous avons retrouvé trois d’entre eux au centre de rétention de Metz, nous cherchons toujours les autres.

Même si les tentatives d’expulsion vers le Soudan aboutissent rarement, il est important de rester vigilants et mobilisés. Lorsque les gens sont dispersés dans différents centres à l’approche du week-end, il est possible que quelqu’un échappe à la vigilance des associations et que tous les recours ne soient pas faits à temps.

 

Merci à toute personne soucieuse des droits humains d’interpeller le préfet du Pas-de-Calais, Denis Robin, pour lui demander d’annuler ces OQTF et de ne plus prendre de décision d’expulsion vers le Soudan. Vous pouvez au passage marquer votre réprobation devant la pratique de disperser les gens dans des centres de rétention éloignés :

par téléphone : 03.21.21.20.00

par fax : 03.21.55.30.30

sur le formulaire de la préfecture : http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Contactez-nous