Étiquettes

, ,

Une musique sort du bois Dubrules. En entrant dans le sous-bois, des cabanes et des gens. Deux groupes vers l’intérieur. L’un entoure une multitude de rallonges et de prises électriques, près d’un groupe électrogène, pour recharger les téléphones portables. L’autre un peu à l’écart du bruit du moteur, autour d’une sono qui alterne avec un grand respect réciproque musique afghane et musique éthiopienne, les deux principaux groupes qui habitent là. La musique provient des téléphones portables des uns et des autres. Quelques pas de danse s’esquissent parfois.

Le téléphone portable, c’est le lien avec le monde. C’est aussi un souci quotidien pour le recharger quand on habite un bidonville sans électricité. La musique et la danse, c’est le parfum du pays, c’est le lien avec là d’où l’on vient.

On répond aussi aux demandes les plus pressées. Aujourd’hui six nouveaux viennent d’arriver, sans rien. Il faut trouver pour ce soir des tentes et des couvertures.

Aujourd’hui, c’est Dominique qui est à la tâche, qu’il partage d’ordinaire avec Nana, que nous avons déjà croisée au campement du lieu de distribution des repas, en juin (voir ici ou écouter là).

Pour continuer ses activités dans de bonnes conditions « Le Générateur Voyageur » doit compléter son équipement, et lance une souscription. Merci d’aller voir, et merci pour votre contribution :

http://fr.ulule.com/generateur-voyageur/

 

Générateur voyageurLe générateur en action (photo « Générateur Voyageur »)