Étiquettes

, , , , ,

La préfecture du Pas-de-Calais continue à prendre des décisions d’expulsion vers le pays d’origine et d’éparpiller les personnes dans des centres de rétention aux quatre coins de la France.

Six personnes (2 Soudanais, 2 Érythréens, 1 Éthiopien et 1 Tchadien) arrêtées à Calais mardi dernier ont ainsi été envoyées par avion au centre de rétention de Rennes.

Six autres personnes ont été envoyées à Nimes hier jeudi.

Deux exilés soudanais ont été envoyés en région parisienne, probablement à Vincennes (à vérifier).

Les trois personnes qui avaient été envoyées à Metz la semaine dernière (voir ici et ) ont été libérées et sont sur le chemin du retour. Arrestation, envoi en avion jusqu’à Metz, enfermement en rétention (aux frais du contribuable), libération, retour à Calais (aux frais des personnes).

Une action est prévue demain à Rennes :

« Le collectif de soutien aux personnes sans-papiers de Rennes appelle à un parloir sauvage au centre de rétention administrative de St Jacques de la Lande samedi 20 décembre RDV à 11h devant le centre culturel l’aire libre à St Jacques, bus 57 arrêt « aire libre-aéroport« 

Venez nombreux-ses et apportez vos escabeaux pour pouvoir voir les retenu-e-s et parler avec eux-elles »

 

Merci à toute personne soucieuse des droits humains d’interpeller le préfet du Pas-de-Calais, Denis Robin, pour lui demander d’annuler ces OQTF et de ne plus prendre de décision d’expulsion vers le Soudan. Vous pouvez au passage marquer votre réprobation devant la pratique de disperser les gens dans des centres de rétention éloignés :

par téléphone : 03.21.21.20.00

par fax : 03.21.55.30.30

sur le formulaire de la préfecture : http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Contactez-nous