Étiquettes

, , , , , ,

Le chemin du Pont Trouille, qui longe le bois Dubrûle, a des allures de rue de village. À un bout, des exilés cherchent une connexion pour leur portable. À l’autre se trouve le point d’eau, on y vient remplir bouteilles et jerricans, y laver son linge ou s’y raser. Entre les deux, on marche, on se croise, où on e tient comme sur la pas d’une porte à profiter du soleil de décembre. De l’autre côté de la rue, qui se souvient que ce grand terrain vague correspond à l’ancienne des Afghans, dont la destruction le 22 septembre 2009 par le gouvernement de l’époque a été mise en scène pour les télévisions du monde entier.

https://goo.gl/maps/GsKtZ

De l’autre côté de la rue des Garennes, on entre par les nombreux trous du grillage sur les terrains de l’usine Tioxide, où se trouve ce qui est aujourd’hui le plus grand bidonville de Calais. Près de l’entrée, la boutique du coiffeur ne désemplit pas. Des chants joyeux sortent de l’église couverte de bâche noire et couronnée de trois croix. Une table près de l’entrée porte le repas qui sera partagé après la célébration de Noël. Parmi le campement, d’autres groupes cuisinent ou mangent déjà. Plusieurs parties de football se partagent le terrain laissé libre de toute construction.

De l’autre côté du terrain de football par rapport à l’église, une autre grande cabane revêtue de bâche noire à l’extérieur et de dentelle blanche à l’intérieur. C’est l’école, que fait visiter un Soudanais à la barbe poivre et sel. Quelques tables, des chaises, un tableau noir, des tableaux de conjugaison en français, elle est prête à ouvrir, et les premières activités devraient débuter bientôt, notamment des cours de langue.

Après avoir bavardé avec les uns et les autres, cap sur le squat Galou. En passant par le parc Saint-Pierre, une voiture de police fait dégager les exilés qui se trouvent dans le parc. Les policiers n’aiment pas être pris en photo, et jouent l’intimidation : contrôle d’identité, « c’est un délit de prendre les policiers en photo », « on se reverra ». On peut se demander quelle frontière cette équipe de la police aux frontières du Nord surveillait en chassant les exilés des bancs du parc.

https://goo.gl/maps/bZRtX

Ambiance calme au squat Galou, impasse des Salines. On se rassemble par petits groupes autour des feux, on prépare le thé ou le café. On fait chauffer de l’eau pour se laver. Jour sans camions, jour de repos, comme un dimanche de plus au milieu de la semaine. On profite des derniers rayons du soleil, même si ce n’est pas le soleil comme en Afrique : « Au Soudan, le soleil il est comme le feu qui est là, il te brûle ».

https://goo.gl/maps/89Hkj

 

Pentax Digital Camera

Pentax Digital CameraLa nouvelle école, bidonville de Tioxide, Calais.