Étiquettes

, ,

Quelques jours après la visite du ministre de l’intérieur venu montrer que c’est sûr il assure, les nouvelles grilles du port, au premier grand vent, sont tombées par terre :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2014/12/27/la-nouvelle-barriere-anti-migrants-du-port-de-calais-arrachee-par-le-vent-620402.html

Ces grilles avaient déjà toute une histoire. Au cœur de l’été les médias britanniques sont abreuvés d’images d’exilés partant à l’assaut du port de Calais, et les autorités françaises demandent à leurs homologues d’outre-Manche de mettre la main au portefeuille pour contrôler l’accès à leur territoire. Réponse aigre-douce de celles-ci : « si vous avez du mal à maintenir l’ordre chez vous, nous avons quelques vieilles grilles du sommet de l’OTAN dont nous pourrions vous faire cadeau ». Finalement, elles accepteront d’abonder à un fonds commun de sécurisation de la frontière, à hauteur de 15 millions d’euros sur trois ans.

Les grilles ont été posées dans des endroits que les exilés n’empruntent pratiquement pas pour entrer dans le port, mais où elles sont bien visibles. Elles sont avant tout un signal en direction de l’opinion publique.

Un sou étant un sou, c’est une entreprise britannique qui érige les grille, et l’argent fait ainsi retour au Royaume-uni.

Mais qu’importent les barrières : là où Napoléon avait échoué, chaque nuit, chaque nuit, des exilés passent en Angleterre.

https://www.youtube.com/watch?v=GeV_G7JzFQQ

 

Pentax Digital Camera