Étiquettes

,

Fin d’après-midi au squat Galou. On boit le thé en discutant dans la chambre des Syriens.

Ils ont suivi l’actualité, l’attentat contre Charlie Hebdo et ses suites, le parcours aussi de ceux qui l’ont commis et leurs liens avec les mouvements djihadistes du Moyens-Orient. Mouvements qu’ils connaissent bien pour leur rôle dans la guerre civile en Syrie. Ils commentent l’alliance objective entre Daesh et Bachar el-Assad contre l’Armée syrienne libre et l’insurrection démocratique. C’est avant tout là-bas que les djihadistes mènent leur action meurtrière.

Ils évoquent brièvement leurs familles restées en Syrie, leur inquiétude quand les combat se rapprochent, la joie quand arrive un coup de téléphone disant que tout va bien.

Ils ont entendu parler de la manifestation qui est bientôt prévue contre eux (« the demonstration against us ») : le groupe d’extrême-droite « Sauvons Calais » organise en effet une nouvelle manifestation anti-migrants le 25 janvier.

 

Pentax Digital CameraDans la cour du squat Galou, la plupart des tentes ont été balayées par le vent et noyée par la pluie.