Étiquettes

, , , ,

Une cérémonie a eu lieu hier vendredi à l’église la plus proche de la zone des Dunes, où Tesfaye / Wubeshet est mort le 14 février (voir ici et ). Une cérémonie avait déjà eu lieu quelques jours plus tôt à l’église construite par les exilés dans le campement de Tioxide, mais celle d’hier témoigne des liens qui se sont tissés entre les exilés et une partie de la population calaisienne.

Les ami-e-s de Wubeshet se sont étonné-e-s que son corps ne soit pas présent à la cérémonie. Enquête, autopsie, complexité administrative, les morts non plus ne sont pas libres de leurs déplacements. Le corps de Wubeshet sera envoyé à sa famille en Éthiopie probablement la semaine prochaine. Il sera possible d’ici-là de le voir à la morgue de l’hôpital, mais pas trop nombreux.

« Mort naturelle », a conclu l’autopsie. À 26 ans, la nature était pressée. Comme il était sans doute « naturel » qu’il vive dans un bidonville, et qu’il meure à deux pas d’une frontière fermée.