Étiquettes

, , , ,

La police est passée aujourd’hui mardi au campement situé sur les terrains de l’usine Tioxide pour dire aux occupants qu’ils seraient expulsés demain mercredi matin à 6h00.

L’ultimatum lancé par le préfet aux habitants de squats et campements expire en effet aujourd’hui, les expulsions peuvent en effet commencer dès demain.

Les expulsions de squats et campements qui ont débuté ces derniers jours par le départ d’une grande partie des habitants suite aux visites répétées de la police et aux menaces d’expulsions violentes, sont les plus importantes en nombre de personnes concernées (plus de mille deux cents) que Calais ait jamais connu depuis l’évacuation d’une partie de sa population pendant la Seconde Guerre mondiale.

Six campements et deux squats sont concernés par ces expulsions. Les autorités veulent que les exilés se regroupent en face du camp Jules Ferry, qui rassemble des services déjà existants à leur intention comme les repas et bientôt les douches, ainsi que l’hébergement des femmes, sur un terrain qui en partie une ancienne décharge.

 

l-exode1940

Pentax Digital Camera2015. Certes, ce n’est pas pareil, mais comment en arrive-t-on à avoir de telles images aujourd’hui en France, sachant que les personnes qui sont chassées par la police sont pour la plupart des réfugiés fuyant des dictatures et des en guerre ?