Étiquettes

, , , , ,

Les habitant-e-s de l’occupation Galou et leurs soutiens viennent d’adresser la lettre ci-dessous au propriétaire du lieu et à la préfète du Pas-de-Calais, pour tenter de trouver une issue positive à la question de leur expulsion :

 

« Monsieur le propriétaire,

Madame la préfète,

Le squat de l’impasse des Salines continue d’abriter des exilés, alors qu’il devient de plus en plus clair que le nouveau bidonville à proximité du centre Jules Ferry va poser plus de problèmes qu’il n’en résout.

Plutôt que de jeter de nouvelles personnes dans le chaos d’une expulsion et les jeter dans un nouveau lieu insalubre, une sortie préparée du squat serait préférable. Le rapport d’expertise sur les risques que présente le site peut servir de base à un aménagement transitoire des conditions d’habitat, tandis que l’ordonnance du Juge de l’exécution, rappelant les obligations de l’État, doit servir de base à une solution pérenne.

Il n’y a par ailleurs pas de projet à court terme qui justifie une évacuation dans l’urgence du lieu.

Nous vous demandons par conséquent de surseoir à l’expulsion, et d’envisager avec nous une solution transitoire d’occupation du site compatible avec la sécurité de ses habitants, et avec les opérations qui pourraient devoir y être menées, comme sa dépollution.

Ce dans l’attente qu’une solution viable soit trouvée.

Dans l’attente de votre réponse que nous espérons positive, nous vous prions d’agréer l’expression de nos salutations distinguées.

Les habitants et leurs soutiens. »

 

Vous pouvez télécharger cette lettre ici.

Vous pouvez télécharger le jugement de la Juge de l’exécution ici.

Pentax Digital CameraDans la deuxième cour de l’occupation Galou.