Étiquettes

, , , ,

Suite à la diffusion et à l’écho médiatique qu’ont reçu les images de violences policières filmées par des militants à Calais, les policiers et gendarmes mobiles semblent avoir reçu de nouvelles consignes. Les exilé-e-s et leurs soutiens présents sur le terrain n’ont constaté aucune violence, matraquage ou gazage au cours des journées de mercredi et jeudi. Ce qui signifie que quand les consignes changent les attitudes changent.

Au cours des deux journées. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les gazages et passages à tabac reprennent, comme en témoignent exilé-e-s et soutiens. Le changement est une question de visibilité. Le jour tombé, les violences continuent.

Faudra-t-il acheter des caméras infrarouges pour filmer la nuit ?