Étiquettes

, , , ,

Lundi 10 mai, publication d’une vidéo montrant des violences policières au lendemain de la visite du ministre de l’intérieur à Calais. Dès la nuit du lundi au mardi, la préfecture ou la police communique sur sur une tentative de « prise d’assaut massive » sur la camions en direction du tunnel.

La situation est en fait banale. Les exilé-e-s franchissent la frontière en se cachant dans ou sous des camions. Lorsqu’il y a des embouteillages sur la rocade d’accès au port ou au tunnel sous la Manche, ils et elles tentent leur chance, gratuitement puisqu’il n’y a pas besoin de passeurs. Cela se produit plusieurs fois par semaine. La dramatisation de cette « prise d’assaut massive » est de manière évidente une tentative d’allumer un contre-feu à la diffusion de la vidéo.

Mais les autorités persistent à jouer la carte de cette inversion, tentant de masquer les violences policières par les prétendues « attaques » des exilé-e-s. Ainsi la préfète du Pas-de-Calais :« Depuis quelques jours, les tentatives d’intrusion de migrants dans les camions à proximité du tunnel sous la Manche et du port de Calais se sont intensifiées, prenant des proportions inquiétantes tant par l’agressivité que par la répétition des attaques. Toute personne qui se rendrait coupable d’organiser ces attaques, de les faciliter ou de les justifier porterait une lourde responsabilité quant à leurs conséquences. »

http://www.lavoixdunord.fr/region/a16-la-situation-s-ameliore-mais-trafic-toujours-ia33b48581n2826103

Les autorités misent sur la répétition de ce genre de message pour occulter la violence de leur politique, qu’elles entendent bien poursuivre.

Les internautes d’extrême-droite ont vivement réagit, dans une belle complémentarité avec le discours des autorités. On peut citer quelques exemples des commentaires (que nous nous sommes permis de refuser à la publication, parce que ce blog n’a pas vocation à offrir une tribune à l’extrême-droite) postés sur Passeurs d’hospitalités et sur les réseaux sociaux à l’occasion de la publication de la vidéo sur les violences policières :

« Vous ne faites pas autant de scandales quand ces enculés viols des filles et tabassent des enfants pour 3€ et un portable »

« Si vous les voulez, logez les, nourissez les, mais à vos frais pas en mendiant les subventions qui sont l’argent de tous les  français pour les français et non le votre !!! arrêtez de parasiter notre patrie et de trahir la nation! »

« Soutien total aux forces de l’ordre. Non à l’invasion ! »

Et quelques autres… On peut trouver touchant ces soutiens d’extrême-droite à la politique menée par un gouvernement socialiste, y voir le fruit du hasard ou d’une convergence travaillée, comme il y a une dizaine d’années à Mayotte, territoire annexé par la France où le précédent préfet du Pas-de-Calais avait été antérieurement en poste.

Il faudrait d’autres moyens d’investigation que ceux dont nous disposons pour savoir ce que que ces complémentarités de registre peuvent avoir de fortuit ou de voulu, et ce qu’elles traduisent ou non de l’évolution de champ politique et de la société.

 

Pentax Digital Camera13 novembre 2014, embouteillage sur la rocade d’accès au tunnel sous la Manche, la fumée d’un projectile non identifié envoyé par les CRS.