Étiquettes

, , ,

Le Défenseur des droits vient d’affirmer une position forte sur les droits des personnes migrantes, quelle que soit leur situation administrative (avec ou sans papiers), et les obligations de l’État à leur endroit. Elle fait suite notamment à la diffusion d’une vidéo montrant les violences policières au lendemain de la visite du ministre de l’intérieur à Calais.

 

Vu l’importance de cette prise de position nous nous permettons de citer le compte-rendu qu’en fait Public Sénat :

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/migrants-toute-personne-humaine-egale-des-droits-egaux-france-selon-jacques-toubon-918

 

« Par Public Sénat

Le 19.05.2015 à 19:24

Interrogé sur la situation des migrants, le défenseur des droits a donné sa vision de l’accueil des immigrés en France. […]

Depuis une semaine le débat sur le sort des migrants à Calais est relancé par une vidéo. On y voit des CRS s’en prendre violemment à un homme. Jacques Toubon a déjà annoncé qu’il s’était auto-saisi de ce cas. Il ajoute aujourd’hui : « Je plaide pour la mise en œuvre du droit. Que ce soit pour le droit d’asile, (…) que ce soit pour les migrants qui ne sont pas opprimés, qui viennent pour des raisons familiales, pour des raisons d’études, pour des raisons économiques. Je considère que (…) toute personne humaine est égale et a des droits égaux. Et qu’à partir de ce moment-là, un pays comme la France doit s’honorer de faire bénéficier tous ceux qui vivent sur son territoire des mêmes droits fondamentaux. » Et de donner comme exemple l’accès aux soins, à l’hébergement… pour tous les migrants, y compris ceux présents illégalement sur le territoire. Jacques Toubon assume cette vision, même si elle peut sembler aller à rebours de l’opinion publique. Il lance : « le défenseur des droits, c’est tout sauf un démagogue. »

 

Pentax Digital CameraOccupation Galou, 3 avril 2015.