Alors que l’opération évacuation-propositions de relogements est un fiasco à Paris pour les ex-habitants du pont métro porte de la Chapelle, que la grève des associations humanitaires de Calais n’a donné pour l’instant qu’une activation des travaux (promis depuis mars) pour un accès à l’eau sur le « terrain de survie autorisé », voilà qu’on peut croiser à présent à Calais des candidats à l’asile (tant incité par l’état) avec des étranges papiers officiels…:

à vos commentaires….

b on pour dormir dehors