Étiquettes

, ,

Ici on empêche de sortir, là bas on empêche d’entrer.

Ce 20 juin 2015, à Menton et Vintimille, de part et d’autre de la frontière franco-italienne, des collectifs d’habitants ont manifesté leur solidarité avec les réfugiés avec des slogans tels que « une seule terre, tous solidaires, libérons les frontières« . Les refoulements massifs effectués ces derniers jours par la police française à la frontière italienne commencent à poser des problèmes diplomatiques et des boycottes de produits français par les consommateurs italiens. Inutile et violente, cette décision du gouvernement français est interprétée dans une analyse de Médiapart comme une des théâtralisations de la puissance d’un pouvoir impuissant. vintimille

 

Ce 20 juin 2015, à Calais, Paris, Berlin, Rome, des mobilisations ont réuni des êtres humains réclamant dignité et égalité des droits pour tous, une autre politique migratoire européenne. En Suisse, plusieurs mobilisations aussi dont celle du collectif « No bunker » qui dénonce l’hébergement des demandeurs d’asile dans des abris sous-terrains de la protection civile totalement inadaptés

Ce 20 juin 2015, Antonio Guterres, Haut Commissaire des nations Unis pour les réfugiés, lance une déclaration pleine de bonnes intentions, et Angélina Jolie, envoyée spéciale du HCR débarquant dans un camp de réfugiés en Turquie donne l’image médiatique d’une ONU préoccupée du sort des exilés.

Au niveau français, c’est Sarkozy qui reprend la main médiatique avec ses déclarations comparant les migrations de réfugiés à un problème de plomberie, dignes des « bons mots » de Lepen.

Et au niveau calaisien, il y aura eu le 20 juin la particularité de la tenue d’un rassemblement dune quarantaine de nazillons, pourtant interdit, sur la place de la mairie.