Étiquettes

, , ,

Une centaine d’exilé-e-s de différentes nationalités, principalement est-africaines, ont bloqué l’accès camion au Tunnel sous la Manche cette nuit. Ils et elles demandaient à ce qu’on les laisse passer au Royaume-uni : « La France ne veut pas de nous, qu’on nous laisse passer ! »

Vers 23h ce samedi, les exilé-e-s qui essayaient d’entrer dans le périmètres du Tunnel ont été repoussés par la police (apparemment la gendarmerie mobile) et collectivement gazé-e-s. Une partie d’entre eux et elles se sont réuni-e-s et ont décidé de bloquer l’accès camion. Ils et elles y sont allé-e-s par petits groupes entre 2h et 3h du matin et se sont installé-e-s avec calme sur la bretelle.

Vers 6h du matin, ils et elles en ont été chassé-e-s brutalement par la police, poussé-e-s, gazé-e-s à bout portant, tabassé-e-s pour certain-e-s. Ils et elles se sont dispersé-e-s.