Étiquettes

, , , ,

(English translation bellow)

Le 4 août dernier (est-ce pour commémorer la nuit du 4 août 1789 et l’abolition des privilèges ?) Abdul Rahman Haroun est arrivé au Royaume-uni en traversant le Tunnel sous la Manche à pied. Il a été arrêté, mis en prison, et doit comparaître le 24 août devant une juridiction criminelle, la Canterbury Crown Court.

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-migrant-qui-a-traverse-le-tunnel-sous-la-manche-a-pied-ia33b48583n2985664

Abdul Rahman Haroun a pour lui le droit de quitter tout pays y compris le sien, et donc de quitter la France, garanti par l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Il a pour lui le droit de tout réfugié de franchir une frontière et de se trouver irrégulièrement sur le sol d’un État où il veut demander l’asile, garanti par l’article 31 de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés. Encore faut-il qu’il ait été informé de ses droits et qu’il ait pu demander l’asile de sa prison.

Il a pour lui l’adage « nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes » qui signifie que nul ne peut réclamer devant les tribunaux réparation d’un dommage dû à ses propres fautes. Eurotunnel vient de recevoir 7 millions de livres (près de 10 millions d’euros) en remboursement de dépenses effectuées pour la « sécurisation » de l’accès au Tunnel (précisons qu’ici « sécurisation » ne se rapporte pas à la sécurité des personnes, l’augmentation du nombre de morts dans le périmètre du Tunnel le montre, mais de mesures pour empêcher l’accès). Or Abdul Rahman Haroun a pu entrer dans le Tunnel malgré les mesures de « sécurité », son entrée a été détectée, il a pu marcher presque jusqu’à la sortie avant d’être arrêté.

Mais d’un côté, un homme seul venu du Soudan, avec un avocat payé à l’aide juridictionnelle, s’il y a droit. De l’autre le puissant groupe Eurotunnel, et l’État britannique, liés par un pacte de 7 millions de livres.

Et derrière, tout réfugié qui causerait un dommage en franchissant une des frontières fermées de l’Europe pour y demander l’asile, et pourrait ainsi être poursuivi et emprisonné.

Espérons qu’Abdul Rahman Haroun trouvera au Royaume-uni un soutien à la hauteur de son courage.

 

Aug. 4 (is to commemorate the night of 4 August 1789 and the abolition of privileges?) Abdul Rahman Haroun reached the UK on foot through the Channel Tunnel. He was arrested, charged and detained and will appear in Canterbury Crown Court on Monday 24th August.

Arguments in his favour include his right, as stipulated in Article 13 of the Universal Declaration of Human Rights, to leave France.

As a refugee, he also has the right, guaranteed by article 31 of the Geneva Convention, to cross a border and reach the country where he wants to apply for asylum, even by irregular means. However, to be able to apply he would have to be given the possiblity to do so from prison, and would have to be duly informed of his rights .

Also in his favour is the adage “no one shall be heard , who invokes his own guilt” which means that no one can claim legal redress for damage caused by his own errors. Eurotunnel has just been reimbursed the sum of 7 million pounds (approximately 10 million Euros) by the British government for work on security for the Tunnel entrance. By security, this does not mean for people, as the increase in the number of deaths in and around the Tunnel demonstates, but security measures to prevent intrusion. Yet Adhul Rahman Haroun managed to enter the Tunnel and though his presence was detected he almost reached the other end before being arrested.

On one side , there is a man who has come to Britain on his own and who is defended by a court-appointed lawyer perhaps with legal aid, if he has a right to it. On the other, there are the powerful Eurotunnel group and the British government, bound by a pact of 7 million pounds.

And behind all this, any other migrant who might cause damage by crossing one of Europe’s closed borders.

Let’s hope that Abdul Rahman Haroun finds support in Britain which is matches the courage he has shown.

 

dppdm