Étiquettes

, , , ,

Le jour même où les autorités françaises expulsaient vers l’Afghanistan un homme qui avait quitté ce pays à l’âge de quatre, qui souffre d’importants troubles psychiques et qui avait déposé un recours devant le Cour Nationale du Droit d’Asile (voir ici et ), la Cour d’Appel britannique suspendait le renvoi par vol charter de trente Afghans en raison de l’instabilité qui règne dans le pays.

Plus d’information en anglais :

http://www.righttoremain.org.uk/legal/charter-flight-to-afghanistan-permission-to-appeal-granted/

http://www.duncanlewis.co.uk/news/Duncan_Lewis_Solicitors_obtain_unprecedented_generic_injunction_from_the_Court_of_Appeal_in_relation_to_removals_to_Afghanistan._%2824_August_2015%29.html#sthash.t78J1rFa.y3FN2Sye.dpbs

À noter que du côté français, aucune des juridictions saisies n’avait considérer que la situation du pays ni la vulnérabilité de la personne ne faisaient obstacle à l’expulsion de Mustafa Husseini. La Cour Européenne des Droits de l’Homme non plus.

Allez donc expliquer aux exilé-e-s qu’il vaut mieux rester en France.