Étiquettes

, , , ,

Hier jeudi, les Syriens à Calais ont à nouveau manifesté devant le port puis fait un sit-in sur les pelouses devant la mairie. Leur demande est toujours de pouvoir accéder légalement au territoire britannique pour pouvoir y demander l’asile, plutôt que de risquer leur vie en essayant de se cacher dans les camions et dans les navettes ferroviaires qui traversent le Tunnel sous la Manche, et plutôt que d’avoir à payer des passeurs. À la tombée de la nuit, ils ont allumé des bougies, et ont voulu rester là jusqu’à ce qu’ils soient entendus. Ils ont été délogés par les CRS à 1 heure du matin.

Un témoin raconte cette évacuation :

« Les syriens de Calais ont organisé un rassemblement ce soir devant la mairie !
Il y avait aussi quelques soutiens d’ici …
Les CRS (7 camions ) sont intervenus et nous ont repoussé après les habituelles paroles , nous avons résisté jusque 1 h du matin.
Quelques citations de CRS :
« dégagez sinon, on va leur faire à la syrienne  »
« allez ! Souriez pour la postérité !  »
Petite info :
Les personnes qui habitent au dessus de l’alimentation générale ont tenus des propos racistes devant les CRS qui n’ont jamais réagis ni rétabli l’ordre. En fait, un homme s’est mis torse nu à la fenêtre , et a prononcé son discours de haine en affichant un salut nazi ! Aucune réaction des CRS !
Bon je me permets d’autres citations :
Alors que j’avançais , un CRS me pousse et me demande d’avancer ! Je lui demande d’arrêter de me pousser , que je ne suis pas CRS et que par conséquent je ne pousserais pas moi même la personne devant moi … Il me répond avance , je lui fais remarqué que je ne recule pas … « Je ne suis pas CRS , moi , je suis infirmier , les gens je ne les pousse pas , je les soigne ».
À un moment , ils nous demandent de nous « dissiper » , de nous « disperser  » , mais nous leur faisons remarquer qu’ils ne connaissent pas le sens de ces mots étant donné qu’à une heure du matin , ben c’est justement ce qu’on voulait faire , et ils nous en ont empêché …
Les syriens remercient tous les gens présents ce soir et compte se rassembler à nouveau demain matin devant la mairie ! Ils attendent à nouveau du soutien. »

Aujourd’hui vendredi la mairie s’est entourée de barrières, empêchant l’accès au parking et aux pelouses. Dans l’après-midi, des policiers municipaux ont évacué le petit campement situé place Henri Barbusse https://goo.gl/maps/Kso4e , sans aucune décision administrative ou judiciaire d’expulsion. La mairie de Calais a toujours autant de mal avec l’expression démocratique et l’État de droit. Comme il n’y avait aucune base légale à l’expulsion, les habitants du campement se sont réinstallés et ont décidé d’aller parler aux voisins.

Les revendications des Syriens sont en rapport avec la décision du gouvernement britannique d’accueillir 20 000 réfugiés sur 5 ans (soit 4 000 par an, ce qui est assez ridicule pour un pays de 60 millions d’habitants, et par rapport aux plus de 4 millions de Syriens qui ont fuit leur pays depuis 2011), mais seulement des réfugiés qui sont restés au Moyen-Orient, pas ceux qui sont déjà arrivés en Europe, comme ceux bloqués à Calais.

http://www.theguardian.com/world/2015/sep/03/cameron-bows-to-pressure-to-allow-more-syrian-refugees-into-britain

Pour se faire entendre du gouvernement britannique, une pétition qui a déjà recueilli 12 000 signatures a été initiée :

https://www.change.org/p/david-cameron-mp-include-the-269-syrians-in-calais-in-uk-refugee-plan?recruiter=883465&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

« Incluez les 269 Syriens à Calais au Plan britannique pour les Réfugiés

En plus du principal bidonville, il y a trois endroits dans la ville même de Calais où vivent les réfugiés syriens. Ces personnes ont survécu à un voyage meurtrier depuis la Syrie – beaucoup à travers la Turquie, par bateau vers la Grèce, et delà emmenés par des passeurs jusqu’en France dans l’espoir d’être réunis à des membres de leur famille au Royaume-uni.

Maintenant il survivent dans les marges froides de Calais.

Un ami et moi avons été personnellement émus par la situation à Calais, suffisamment pour que décidions d’y venir et d’y passer quelques jours. 0 cette occasion, nous avons fait la connaissance des Syriens qui campent à l’entrée d’une église dans la ville et nous leur avons demandé s’ils pouvaient nous donner une idée de combien de Syriens étaient à Calais. Ils ont dit qu’ils ne savaient pas et nous leur avons suggéré de collecter leurs noms. Un des Syriens a pris la responsabilité de compiler cette liste, qui consiste en les noms écrits à la main de toutes les personnes qui s’abritent en ville et dans la « jungle ». Le total de leurs noms est 269.

Deux cent soixante neuf le 6 septembre 2015.

Ce sont 269 Syriens qui sont arrivés aussi loin et qui demandent seulement la sécurité et l’amour d’un membre de leur famille qui est déjà au Royaume-uni.

Nous demandons à David Cameron, premier ministre, d’étudier la situation de ces 269 Syriens à Calais et de les inclure dans le Plan britannique pour les Réfugiés. »

 

Pétition SyriensUn extrait de la liste des 269 Syriens à Calais.