Étiquettes

, , , ,

Il venait de Syrie. Il venait d’arriver à Calais, c’était l’une de ses premières tentatives de Calais. Il est mort jeudi 17 septembre en montant sur une des navettes ferroviaires qui transportent les camions dans le Tunnel sous la Manche. Ses amis ne souhaitent pas que son nom soit publié pour l’instant, le temps notamment que toute sa famille soit prévenue.

Il est mort à la frontière du Royaume-uni, alors que le gouvernement britannique annonce qu’il va accueillir 20 000 réfugié-e-s syrien-ne-s en 5 ans, mais pas ceux et celles qui sont à Calais. Alors que le gouvernement français annonce qu’il va accueillir 24 000 réfugié-e-s syrien-ne-s en 2 ans, mais laisse à la rue ceux et celles qui demandent l’asile sur son territoire.

Il est mort, mais rassurons-nous : « Interrogé par l’AFP, Eurostar a indiqué que ce drame n’avait pas eu de répercussion sur le trafic, qui promet d’être très important ce week-end avec le début vendredi soir de la Coupe du monde de rugby en Angleterre et des milliers de supporteurs tricolores attendus à Londres pour Italie-France samedi soir à Twickenham.» On ne sait pas ce que vaut une vie humaine, mais une mort s’évalue au montant du manque à gagner éventuel.

Même déshumanisation de la part de la préfecture : « L’individu est décédé ». Un homme ? Une personne ? Non, un « individu ».

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/calais-un-migrant-meurt-electrocute-809847.html

Il s’agit de la treizième personne en exile morte à cette frontière depuis le début de l’année, dont le décès nous soit connu.

 

Pentax Digital Camera