Étiquettes

, , , ,

Un jeune afghan est mort heurté par un train à Cherbourg dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 novembre. Il avait 29 ans. Les associations locales cherchent à entrer en contact avec sa famille ou ses amis. C’est le vingt-et-unième mort connu à la frontière britannique depuis le début de l’année.

Il y a eu dans les années suivant la fermeture du centre de Sangatte en 2002 un campement d’exilés à Cherbourg, d’où partent des ferries pour le Royaume-uni et l’Irlande. Mais le faible nombre de liaisons et la sécurisation du port l’ont fait abandonner comme lieu de passage vers 2010, et ne sont plus restés là que des demandeurs d’asile. Une association, Itinérance, s’est créée en 2006 pour les soutenir.

http://fjtcherbourg.over-blog.com/article-itinerance-cherbourg-37508044.html

Avec l’augmentation du nombre d’exilé-e-s à Calais, principale liaison entre le continent et la Grande-Bretagne, depuis l’automne 2013, les ports moins importants, jusqu’en Bretagne, sont redevenus plus attractifs. On a commencé à en avoir des échos au cours de l’été et de l’automne 2014.

Si les projecteurs sont braqués sur Calais, les exilé-e-s sont dispersés sur tout le littoral, ainsi qu’en amont des autoroutes conduisant vers les ports principaux.