Étiquettes

, , , , ,

Un étrange bras de fer se déroule autour du bidonville de Grande-Synthe, à côté de Dunkerque https://goo.gl/maps/WrEEDPjtB7M2 . Ce lieu où s’abritaient habituellement entre quarante et quatre-vingt exilé-e-s a maintenant deux mille cinq cents à trois mille personnes, dont des familles, une centaine d’enfants de moins de dix ans, dans des conditions particulièrement précaires.

La municipalité panique un peu, mais essaye d’améliorer les choses. Médecins sans Frontières a proposé d’aménager un camp de réfugié aux normes internationales sur un autre site, en partenariat avec la communes. Cela resterait un camp, mais au moins avec des conditions de vie décentes.

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2015/12/20/grande-synthe-confusion-et-peut-etre-un-mieux/

Depuis la police contrôle l’accès au bidonville, et empêche tout apport de tentes et de matériaux qui peuvent servir à améliorer les conditions de vie.

Et l’État bloque la création du nouveau camp, faisant pression pour que les conditions y soient le moins dignes possible, conformément à l’argumentaire qu’ont fournit au ministre de l’intérieur MM. Aribaud et Villon dans un rapport publié en juillet 2014, qui préconise le maintien des personnes dans des conditions indignes pour éviter l’appel d’air. Le résultat de la négociation a été plusieurs fois reporté. L’État annonce également qu’il veut voir disparaître les exilé-e-s de Grande-Synthe. Au vu du niveau de violence qui règne à Calais, et de l’aggravation de la pression sur les exilé-e-s partout en France, on ne peut qu’être pessimiste pour la suite.

http://www.liberation.fr/france/2016/01/06/le-camp-de-grande-synthe-enfer-et-contre-tout_1424776

http://www.lavoixdunord.fr/region/grande-synthe-l-avenir-de-la-jungle-suspendu-a-ia17b47594n3253829

http://www.20minutes.fr/lille/1759863-20160105-nord-camp-migrants-grande-synthe-perennise