Étiquettes

, , , ,

Rob Lawrie, un volontaire britannique impliqué à Calais, avait essayé de faire passer la frontière à une petite fille afghane de 4 ans pour qu’elle quitte la boue du bidonville et rejoigne des membres de sa famille au Royaume-uni. Il s’est fait prendre et passe en procès demain jeudi au tribunal de Boulogne/Mer (voir ici, ici et ).

Dans un contexte où le délit de solidarité revient sur le devant de la scène (voir ici, ici, ici, ici et ) et où les autorités partent en guerre contre les personnes solidaires, une pétition a été lancée.

En français :

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-l-emprisonnement-de-rob-lawrie-qui-a-voulu-sauver-une-enfant-de-la-jungle-de-calais

And in English :

https://you.38degrees.org.uk/petitions/intervene-in-the-possible-imprisonment-of-rob-lawrie?bucket&source=facebook-share-button&time=1446505228

Une conférence de presse demain matin à 11h à Saint-Martin-Boulogne (voir ci-dessous).

https://goo.gl/maps/tFVCwNM3wLn

Toutes les personnes qui veulent montrer leur solidarité à l’égard de Rob Lawrie sont invitées à venir à l’audience publique au tribunal de Boulogne/Mer à 13h30.

https://goo.gl/maps/Fmjxqeq3D4J2

 

« COMMUNIQUÉ de PRESSE

***

La solidarité en procès à Boulogne sur Mer

Robert Lawrie, ressortissant britannique, va être jugé au tribunal de grande instance de Boulogne-sur-mer, jeudi 14 janvier à 13h30, pour avoir, selon la citation à comparaître, « facilité la circulation irrégulière d’un étranger en France ». L’ « étranger » en question est une petite fille âgée de 4 ans, que son père voulait faire quitter la boue et le dénuement du bidonville de Calais et rejoindre le reste de la famille en Angleterre. Quant à Robert Lawrie, le tribunal devra dire s’il s’est conduit comme un passeur, un criminel, ou en citoyen pris de compassion pour cette situation.

Alors qu’une réforme adoptée fin 2012 avait été présentée comme mettant fin aux poursuites pour « délit de solidarité », de telles poursuites, avec des qualifications diverses, se multiplient depuis plusieurs mois.

Une conférence de presse se tiendra

jeudi 14 janvier à 11h

27 route de Desvres
à Saint-Martin Boulogne (Pas-de-Calais)
(à 5 minutes en voiture du tribunal, un parking juste à côté)

Prendront la parole pour introduire la conférence :

Robert Lawrie

Martine Devries, militante de longue date à Calais
Nan Suel, co-présidente de Terre d’errance à Norrent-Fontes
Richard Moyon, de RESF (Réseau éducation sans frontières)et, sous réserve,

– Hubert Jourdan, directeur d’Habitat et citoyenneté, association dont une membre a été condamnée à Grasse récemment pour être elle aussi venue en aide à des étrangers en situation irrégulière.
De nombreux membres d’associations et comités de soutien aux réfugiés des jungles du nord de la France seront présents dans la salle. »

 

Pentax Digital Camera