Étiquettes

, , ,

Seule une partie du passage irrégulier de la frontière britannique est visible. Ce qui est visible, c’est l’existence de squats ou de campements à certains endroits, et ils sont jusqu’à présent liés à un mode privilégié de passage de la frontière, monter dans des camions, ou plus rarement d’autres véhicules, généralement à l’insu du conducteur. Ces squats et campements se trouvent près des ports où ces camions montent sur des ferries, près du Tunnel sous la Manche que les camions traversent sur des navettes ferroviaires, et près des parkings où s’arrêtent les camions en amont du littoral.

Mais il existe d’autres moyens de passer, lorsqu’on a plus d’argent. Avec de faux passeports, dans des containers, dans des bateaux de pêche, de plaisance, de fret, dans des véhicules avec la complicité du conducteur. Si les exilé-e-s qui sont dans les squats et campements du littoral sont des client-e-s potentiel-le-s pour ces modes de passage, lorsqu’ils et elles en ont les moyens financiers, il n’est pas nécessaire de venir jusque là. Le passage peut au contraire être plus discret s’il se fait dans des lieux moins visibles. Et avec un faux passeport, on peut prendre l’Eurostar à Paris ou l’avion à Roissy – Charles-de-Gaulle.

Mais les signes se multiplient de passages sur des petits bateaux, notamment de personnes venant des squats et campements du littoral.

Il y avais eu en novembre ce pêcheur de Dunkerque accusé de faire passer des exilé-e-s sur un zodiac.

En février un petit bateau de pêche pris par le gros temps en doublant le cap Blanc Nez est rejoint par les sauveteurs près de Sangatte.

http://www.lavoixdunord.fr/region/migrants-une-embarcation-partie-de-dunkerque-avec-cinq-ia33b48611n3315600

Dans la nuit du 6 au 7 mars, trois personnes sont arrêtées comme « passeurs » avec sept autres exilé-e-s dans un petit port de la côte ouest du département de la Manche, Barneville-Carteret, lors d’une tentative de passage vers l’île britannique de Jersey, probablement après une autre tentative.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/manche/iles-anglo-normandes/des-migrants-auraient-ils-gagne-jersey-la-prefecture-de-la-manche-dement-formellement-941410.html

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-157445-migrants-trois-passeurs-arretes-en-flagrant-delit-a-barneville-carteret.html

Début mars deux exilés iraniens ont été arrêtés à Cherbourg pour aide au passage, en préparant un départ également vers les Îles anglo-normandes, qui se trouvent à proximité des côtes françaises.

http://www.lavoixdunord.fr/region/embarcation-de-migrants-interceptee-a-sangatte-deux-ia33b48611n3436352

Le 31 mars trois exilés sont interceptés par un patrouilleur militaire sur un bateau gonflable au large de Dunkerque.

http://www.lavoixdunord.fr/region/dunkerque-trois-migrants-secourus-par-la-marine-ia17b47588n3419633

Ces faits restent marginaux par rapport aux tentatives de passage par les camions, qui sont quotidiennes. Il faut également les prendre avec prudence, plus de passage par petits bateaux signalés dans les médias peut vouloir dire que les faits sont plus nombreux dans la réalité, ou qu’il y a plus de faits connus parce qu’il y a plus de surveillance (les passages réussis par définition ne sont pas détectés), ou qu’il y a une plus grande médiatisation du phénomène.

La Manche est une mer qui n’est pas facilement navigable, avec un fort courant, un fort trafic de bateaux, les rivages ne sont pas faciles à aborder, avec des hauts-fonds, des récifs et des falaises, les conditions météorologiques ne sont pas toujours optimales. La traversée dans de petites embarcations est donc difficile et dangereuse.

 

Victor Hugo - TempêteVictor Hugo : Tempête – barque fuyant sous le vent.