Étiquettes

, , ,

Il y a les étudiants de SOAS (School of Oriental and African Studies, de Londres) et les moments de partage musical qui ont accompagné chacune de leurs venues (voir ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et ). Un mariage entre échange artistique et humain, et engagement militant. On peut retrouver leurs vidéos sur la page https://www.facebook.com/soasgoestocalais2015/ . Il y a Radio Jungala qui enregistre dans le bidonville de Calais, l’une de ces initiative co-construites par les volontaires et les habitant-e-s. On peut suivre son activité ici https://www.facebook.com/JungalaRadio/ et écouter ses sons ici https://soundcloud.com/user-633219146 .

Radio Tropi’Calais est un atelier radio du Channel, scène nationale, avec des jeunes exilés mineurs ou majeurs accueillis dans des foyers du Calaisis. Samedi clôture de l’atelier sous forme d’une émission en direct, devant un public mélangé de gens d’ici et d’ailleurs. Et c’est bien tout l’enjeu dans un contexte où les politiques créent des frontières entre gens d’ici et gens d’ailleurs, entre habitant-e-s de la ville et habitant-e-s du bidonville : créer des liens, des moments d’échange, des passerelles, ici autour de jeunes qui ont habité le bidonville ou les campements et squats qui l’ont précédé, et qui sont aujourd’hui de la ville.

Un moment de partage donc, intéressant parce qu’il montre le chemin fait ensemble par ces jeunes qui ne se connaissaient pas au départ et les personnes qui les ont accompagnées, les choses qui ont circulé entre le Soudan, Calais, le Pakistan, la Somalie, et un public qui se prend au jeu.

L’atelier au Channel s’achève, mais pas l’aventure de Radio Tropi’Calais, qui devrait continuer sous d’autres formes.

Dans l’attente, nous pouvons écouter ses sons ici :

https://soundcloud.com/radiotropicalais/sets/radio-tropicalais

 

Radio Tropi'CalaisLa logo de Radio Tropi’Calais, par Loup Blaster http://loupblaster.tumblr.com