Étiquettes

, ,

LA QUINZAINE DES PASSEURS D’HOSPITALITÉS

Du 18 avril au 2 mai 2016

La destruction de la partie sud du bidonville de Calais n’a fait que contracter celui-ci. Rien n’ayant fondamentalement changé, cela entraîne une nouvelle fuite en avant vers plus de grilles, de murs, de caméras, comme pour atteindre un horizon qui s’éloignerait sans cesse.

Elle met en lumière, parce qu’elle la renforce, la dispersion des exilé-e-s qui s’est amorcée en 2014, de la Bretagne aux Pays-Bas, qui entraîne aussi bien une dispersion de la répression que de la solidarité. Dispersion aussi par les « centres de répit », qui éparpillent dans toute la France les exilé-e-s de Calais et de Grande-Synthe.

Encore une fois, la communication gouvernementale patine et la violence est l’ultime recours d’autorités en déroute face à la réalité toujours là des personnes en mouvement et de la solidarité.

Des nouvelles de Calais sur le blog Passeurs d’hospitalités (page 2), des Balkans sur les blogs Exilés dans les Balkans, en français (page 5) et Exiles in the Balkans, en anglais (page 7).

Téléchargez La Quinzaine des Passeurs d’hospitalités du 18/04 au 02/05/2016.