Étiquettes

, , ,

Regardez d’abord cette vidéo :

Sur les trois policiers qu’on voit jeter des « migrants » par-dessus la rambarde après les avoir molestés, un seul est passé en procès, le 24 mai. Le verdict a été rendu le 31 mai.

Le policier a été relaxé, le tribunal considérant que ses (leurs ?) gestes étaient légitimes et proportionnés.

http://actualites.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/23458-calais-poursuivi-violences-filmees-migrants-calais-vient.html?cm_mmc=Acqui_MNR-_-NO-_-WelcomeMedia-_-edito&from=wm#xtor=EREC-10-[WM]-20160601

Voili voilo.

Reste le procès portant sur la scène de la fin, quand un militant qui filme est plaqué au sol et lui aussi molesté – et la carte mémoire de sa caméra détruite, qui aura lieu 14 juin. Il est étonnant que les deux affaires aient été disjointes, puisqu’on peut penser que l’agression de ce militant qui était à distance en train de filmer était lié à la nature de la scène qu’il filmait. Mais comme il y a eu relaxe dans la première affaire, la destruction de la carte mémoire ne pourra pas être assimilée à la volonté de dissimuler un délit.

Voili voilo.

À propos de violences policières, voir aussi cette pétition. Elle se situe dans le contexte des manifestations contre la loi travail, mais la brutalité et l’impunité sont les mêmes. Pour rappeler que ça n’arrive pas qu’aux autres, et que nous devenons tou-te-s « migrant-e-s » quand nos gouvernants décident d’utiliser la violence.

https://www.change.org/p/pour-que-le-gouvernement-reconnaisse-les-violences-polici%C3%A8res

Voili voilo.

Elle est pas belle, la France ?