Étiquettes

, , ,

LA QUINZAINE DES PASSEURS D’HOSPITALITÉS

Du 3 mai au 5 juin 2016

Le mot d’ordre d’aujourd’hui semble être que « tout va mieux ». Ce qui explique peut-être le sursit à la destruction annoncée de la partie nord du bidonville de Calais, pour éviter l’agitation médiatique. Tout semble calme, c’est-à-dire tout est fait d’un ordinaire de violence, d’impunité, de morts.

Ça peut vouloir dire tenter de faire disparaître dans la discrétion par la destruction des campements, comme à Chocques ou à Dieppe, ou tenter de contrôler ce qu’on n’a pu éviter comme à Grande-Synthe. Ou faire du mieux de façade, comme en affectant deux enseignants à la scolarisation des centaines d’enfants du bidonville de Calais.

Mais les choses les plus graves se passent aux frontières de l’Europe, dans les Balkans, avec l’accord entre l’Union européenne et la Turquie, avec les projets de « hotspots flottants » en Méditerranée, ou de financement de centres de rétention et de livraison de matériel de surveillance au Soudan, pour maintenir les exilé-e-s loin des regards et les empêcher d’atteindre l’Europe.

Des nouvelles de Calais sur le blog Passeurs d’hospitalités (page 2), des Balkans sur les blogs Exilés dans les Balkans, en français (page 10) et Exiles in the Balkans, en anglais (page 10), et de Méditerrranée sur le blog Lampedusa – une île (page 11).

Téléchargez la Quinzaine des Passeurs d’hospitalités du 03/05 au 05/06/2016.