Étiquettes

, , , ,

Ça avait suscité des commentaires. Mettre en place un parcours artistique dans le bidonville de Calais, fait d’œuvres créées sur place et d’œuvres apportées, et inviter des personnes extérieures au lieu à venir et suivre ce parcours, en petits groupes, avec un guide. Ça aurait paru normal dans n’importe quel quartier d’une ville. Là, ça a posé question. Ça interroge sur le statut de ce lieu, ce qu’il est légitime d’y faire – sur qui décide de cette légitimité. Le bidonville, nouveau quartier de Calais, de plusieurs milliers d’habitant-e-s, presque six mille au dernier recensement. Ou le bidonville, lieu de misère, lieu indigne. L’art y a-t-il sa place, et si oui laquelle ? Le regard de personnes extérieures y a-t-il sa place et laquelle ? Qui en décide ?

« Art in the Jungle » a eu lieu, les artistes qui se sont engagé-e-s dans ce collectif ont décidé de continuer, se sont constitué-e-s en association.

Corine Pagny et Sandrine Bestel nous parlent de cette démarche et de leur expérience :

http://audioblog.arteradio.com/post/3071800/art_in_the_jungle/

 

Art in the jungle léger