Étiquettes

, , , , ,

Après Chocques, Dieppe (plusieurs expulsions et destructions à la suite), Cherbourg (plusieurs expulsions et destructions à la suite), et alors qu’une procédure d’expulsion est engagée contre les habitant-e-s du campement de Norrent-Fontes, celui de Steenvoorde (voir ici et ) a été évacué ce matin.

Tandis que l’attention porte sur la Loi travail et l’Euro de foot, que Calais semble calme et n’attire plus l’attention depuis la destruction de la partie sud du bidonville, qu’est agitée l’idée de camps de réfugié-e-s en France, les expulsions et destructions de campements se multiplient.

Concrètement, la police débarque à 6h30 d matin et vous met dans des bus, vos abris et les effets personnels que vous n’avez pas pu prendre avec vous vont être détruits. Mais « dans le calme » écrivent des journalistes avec un cynisme qui fait froid dans le dos, comme pour enterrer ce qu’il y a de commune humanité entre « eux » et « nous », qui nous permettrait de ressentir ce qui est arrivé ce matin-ci.

http://www.lavoixdunord.fr/region/demantelement-du-camp-de-migrants-de-steenvoorde-dans-le-calme-ia18b47675n3625880

 

Parc Bercy léger