Étiquettes

, , ,

Alors que le tribunal administratif de Lille a rejeté la requête de la préfecture qui demandait la destruction des magasins et restaurants créés par les exilé-e-s, le dernier recensement de la population du bidonville par Help Refugees et l’Auberge des Migrants vient d’être publié (voir les précédents recensements ici, ici et ).

Ce qui surprend d’abord, c’est l’ampleur de l’augmentation en un mois, de 7037 à 9106 personnes. Dont 865 enfants, parmi lesquels 670 sont non-accompagnés. Le groupe plus important est maintenant les exilé-e-s soudanais-e-s.

Une partie de l’étude a porté sur le rôle social des commerces et restaurants du bidonville :

« Notre recensement a aussi étudié 36 magasins et restaurants. En moyenne, chacun sert d’hébergement d’urgence pendant la nuit à 4 personnes nouvellement arrivées, totalisant 252 places où rester chaque nuit.

30 personnes chargent leur téléphone dans chaque lieu chaque jour, totalisant 20124 personnes qui peuvent rester en contact avec leur famille chaque jour.

12 repas gratuits sont servis quotidiennement dans chaque restaurant, ce qui totalise 857 repas, y compris les 200 repas gratuits chaque jour pour les mineurs isolés au Kids Café de Jungle Books.

Les restaurants et les magasins sont une source de nourriture, un espace pour les personnes vulnérables, et un espace communautaire – un endroit où vous pouvez vous asseoir et discuter autour d’une tasse de thé dans un environnement sûr.

Détruire cet aspect positif de la vie du camp au moment où le nombre de résidents est en augmentation si rapide affecte sérieusement notre capacité à fournir même un seul repas par jour à chacun-e. »

 

Census August EN