Étiquettes

, , , , ,

Entre 1938 et 1940, le Royaume-uni a accueilli près de dix mille enfants juifs venus d’Allemagne et des pays occupés par le régime nazi. L’opération s’est appelée Kindertransport. L’un de ces enfants est devenu depuis membre de la Chambre des lords, la deuxième chambre du parlement britannique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kindertransport

C’est en rappelant sa propre histoire qu’il a proposé que le Royaume-uni d’aujourd’hui accueille trois mille des enfants isolés réfugiés en errance sur le territoire européen. Le gouvernement britannique s’y est opposé et a réussi à obtenir l’abandon de tout objectif chiffré, mais « l’amendement Dubs », du nom de son promoteur, Alfred Dubs, a été adopté. Des mineur-e-s étranger-ère-s vont pouvoir rejoindre légalement le Royaume-uni à partir de la Grèce, de l’Italie et des campements d’exilé-e-s qui se trouvent en France à la frontière britannique.

http://www.bbc.com/news/uk-politics-36146116

Depuis, des collectivités locales et des familles britanniques se sont préparées à accueillir ces mineur-e-s, tandis que des enfants correspondant aux critères ont été identifiés. Et trois mois ont passé, et rien ne se passe.

Côté britannique, le gouvernement ne met pas en place les procédures pour que les mineur-e-s soient acheminé-e-s vers leurs lieux d’accueil. Côté français, l’État et le le conseil départemental ne veulent surtout sortir ces enfants de l’abandon juridique dans lequel ils les laissent.

Hier jeudi, trois représentants de la Local Government Association sont venus dans le bidonville de Calais à la rencontre des mineur-e-s que des communes britanniques sont prêtes à accueillir et qui restent bloqué-e-s dans le bidonville. Ils sont venus avec des médias, puisqu’il s’agit bien de faire pression pour débloquer la situation.

 

bateauCalais-Dover1903Douvres, l’arrivée de « la malle anglaise » venant de Calais, il y a un siècle.