Étiquettes

, , , , , , ,

La situation à la frontière est de manière croissante considérée au Royaume-uni comme une problématique dans laquelle la responsabilité du gouvernement et de la société est engagée.

En juillet dernier, c’est le Comité des Droits de l’Homme du Barreau, qui regroupe les avocats d’Angleterre et du Pays de Galle, qui a publié un rapport suite à une mission d’étude à Calais et à Grande-Synthe.

Il site comme illustration des chiffres donnés par Médecins Sans Frontières : sur 114 consultations médicales suite à des violences enregistrées par l’ONG du 21 décembre 2015 au 19 février 2016, 98 sont dues à des violences policières, 11 d’autres personnes extérieures au bidonville, 5 à des violences à l’intérieur du camp.

Le rapport se penche donc longuement sur les violences policières, avant d’étudier la manière dont la police manque à sa mission de protéger les exilé-e-s contre d’autres violences, puis les difficultés d’accès à la justice et à l’information sur les droits.

 

Vous pouvez télécharger le rapport du Comité des Droits de l’Homme du Barreau d’Angleterre et du Pays-de-Galles ici.