Étiquettes

, , ,

« Les représentants de la sous-préfecture estiment que le nombre des personnes présentes sur le camp est évalué à environ 4600, alors que les associations les ont chiffrées à près de 6500, suivant une méthodologie rigoureuse présentée au Défenseur des Droits. » Cette phrase est tirée de la décision du 22 juillet 2016 du Défenseur des Droits. Elle témoigne que quiconque se penche sur le travail de recensement mensuel de la population du bidonville fait par les associations Help Refugees et l’Auberge des Migrants constate la fiabilité de la méthode et des résultats (voir ici, ici, ici et ).

Les résultats du recensement de septembre viennent d’être publiés. Comme il était prévu, la population totale du site dépasse les 10 000 personnes. Elle a plus que doublé depuis la destruction de la partie du sud du bidonville, sur une surface réduite de moitié.

Le recensement insiste particulièrement sur l’augmentation du nombre de mineur-e-s : 1179 au total, dont 1022 mineur-e-s isolé-e-s, délaissé-e-s par l’Aide Sociale à l’Enfance et par l’État, en parfaite violation de la loi, parce qu’étranger-ère-s.

L’un d’eux est mort sur la rocade portuaire vendredi matin. Il avait 14 ans.

 

french-sept-block-1

french-sept-block-2

french-sept-block-3

french-sept-block-4