Étiquettes

, , , , ,

Les conseillers en communication de François Hollande lui avaient dit qu’il avait l’air trop mou, qu’il fallait qu’il ait l’air ferme. À quoi tient la destruction d’un bidonville de la taille d’une petite ville et l’éloignement forcé de ses dix mille habitant-e-s.

Alors comme il faut le faire, que ça a déjà été fait, que ça se répète depuis la fermeture du Centre de Sangatte en 2002, alors on refait la même chose en prétendant que cette fois ça ne sera pas pareil, ça sera mieux.

Comme après la fermeture du Centre de Sangatte, les personnes raflées seront emmenées dans des centres dispersés dans toute à la France où elles auront le choix entre la demande d’asile en France, le retour « volontaire » dans leur pays ou l’expulsion hors de France. Comme lors de la fermeture du Centre de Sangatte, mais de manière beaucoup plus évanescente, il est question qu’une partie des personnes présentes à Calais puisse accéder légalement au territoire britannique. Il s’agirait en fait des mineur-e-s qui devraient déjà y avoir accès selon la législation européenne et selon l’amendement Dubs prévoyant l’accueil de mineur-e-s isolé-e-s présent-e-s en Europe. Comme après la fermeture du Centre de Sangatte, les personnes arrivant ou revenant à Calais seront traquées. Mais cette fois elles seront vraisemblablement aussi traquées dans les villes et dans les gares sur le chemin du retour vers Calais.

Calais, 95% du trafic camions entre le continent et la Grande-Bretagne. C’est pour ça que le exilé-e-s sont, restent, reviennent là au fil des années, malgré les violences qui leur sont faites.

 

grosz-eclipse-de-soleilGeorge Grosz : Éclipse de soleil.