Étiquettes

, , , ,

Un recours en référé – liberté (une procédure en urgence lorsqu’une liberté fondamentale est menacée) a été déposé par des habitant-e-s du bidonville des Calais et onze associations contre la décision de l’État d’expulser les habitant-e-s et de détruire le bidonville (voir ici, ici et ).

L’audience aura lieu demain au tribunal administratif de Lille.

Les associations appellent à venir en soutien assister à l’audience demain 14 octobre à 11h30, au tribunal administratif, 5 rue Geoffroy Saint-Hilaire, à Lille.

https://goo.gl/maps/FM6eFh1JNEq

 

Voici le communiqué qui a été diffusé :

« APPEL A SOUTIEN

***

Des exilés vivant sur le bidonville de Calais  et onze associations ont déposé le 12.10.2016 par l’intermédiaire de Maître Crusoé et de Maître Bonnier un recours en référé-liberté devant le tribunal administratif de Lille. Cette action en justice a pour objectif de demander :

  • La mise en œuvre, préalable au démantèlement du bidonville, d’un diagnostic complet de la situation.
  • La garantie qu’une solution adaptée sera proposée à chaque personne, en particulier les mineurs non accompagnés, en fonction de sa situation et de son projet de vie.
  • La suspension de toute mesure d’expulsion tant que les deux premiers points n’auront pas été mis en œuvre.

Personne, et surtout pas les associations requérantes, ne remet en cause l’urgence de trouver une solution d’hébergement digne pour les dix mille personnes qui survivent dans le bidonville. Cependant face au flou entretenu par le gouvernement sur les conditions du démantèlement, les associations requérantes estiment qu’il est de leur devoir de tout tenter pour s’assurer que les droits fondamentaux des habitants du camp seront respectés.

L’audience se tiendra vendredi 14 octobre à 11h30 au Tribunal administratif de Lille (5 rue Geoffroy Saint-Hilaire, à Lille).

Vous êtes tous invités à venir soutenir les habitants du bidonville de Calais lors de cette audience. »