Étiquettes

, , , ,

Fahrad a été interprète pour une mission des Nations Unies en Afghanistan. Pour cela, comme d’autres personnes qui ont travaillé pour des agences ou des ONG internationales, il est menacé par les talibans. Pourtant, sa demande d’asile a été rejetée par la Norvège.

Il traverse l’Allemagne, la France, souhaite se rendre au Royaume-uni, et se fait arrêter à Calais. À partir de là, c’est la mécanique de réglementation européenne qui joue : il est placé en rétention pour être renvoyé vers le pays européen où il a demandé l’asile, la Norvège. Et les autorités norvégiennes, qui lui ont refusé l’asile, vont l’expulser vers l’Afghanistan, où il est en danger, comme elle l’ont fait dans d’autres cas.

Sur Streetvox, une tribune de Fahrad dans laquelle il explique son parcours et les enjeux de son expulsion :

http://www.streetpress.com/sujet/1489171005-appel-fahrad-refugie-afghan-menace-mort-talibans

complétée par une tribune de Marion Beaufils, juriste de la Cimade, qui en resitue le contexte :

http://www.streetpress.com/sujet/1489159642-fahrad-expulsion-afghanistan

Le vol prévu pour l’expulsion de Fahrad est à 11h15 du matin, demain lundi 13 mars, au terminal 1 de l’aéroport de Paris – Charles De Gaulle. Un appel à rassemblement a été diffusé :

https://www.facebook.com/events/390396941329250/

 

 

Advertisements