Mots-clefs

, , , , ,

Il y avait eu la « promesse de Cazeneuve », puis « promesse de Le Roux » avec le changement de ministre de l’intérieur, concernant les demandeur-se-s d’asile de Calais dispersé-e-s dans les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO – voir ici, ici, ici et ) et pouvant être placé-e-s en procédure Dublin. Celle-ci prévoit l’expulsion de la personne dans le pays responsable de sa demande d’asile selon les critères du règlement européen Dublin III. La « promesse » oscillait entre ne pas placer ces personnes en procédure Dublin et examiner leur demande d’asile en France, et ne pas les renvoyer de force à partir des CAO.

La note envoyée par le ministre de l’intérieur aux préfets les invitant à utiliser la clause de souveraineté prévue à l’article 17 du règlement Dublin III, qui permet à un État d’examiner une demande d’asile même s’il n’est pas l’État responsable, semblait devoir résoudre le problème.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/pas-calais/calais/migrants-jungle-enregistres-ailleurs-europe-pourront-demander-asile-france-1208667.html

Sauf que cette laisse subsister une inégalité de traitement entre les demandeur-se-s d’asile venant de Calais et ceux et celles venant de Paris ou de Grande-Synthe, près de Dunkerque, se trouvant parfois dans les mêmes centres. Sauf que cette « invitation » à utiliser une clause discrétionnaire du règlement ne suffit pas à résoudre l’arbitraire préfectoral et les différences d’interprétation d’une préfecture à l’autre. Ainsi en Bretagne, « l’invitation » n’est mise en pratique que pour une partie des personnes dublinées, en sont exclues les personnes qui ont obtenu l’asile dans un autre pays (généralement la Bulgarie, la Hongrie, l’Italie) et celle qui seraient auteure de « troubles à l’ordre public », notion totalement floue ouvrant la porte à l’arbitraire préfectoral.

Des mobilisations de soutien continuent donc. Ainsi une manifestation aura lieu samedi 25 mars à Sarrebourg, en Moselle.

Vous pouvez télécharger le tract d’appel ici.

 

Voici le manifeste du Collectif Citoyen Solidarité Migrants Languimberg :

« Collectif citoyen « Solidarité Migrants Languimberg »
D’ici, de là, d’ailleurs…

Ils étaient arrivés, ils étaient sauvés croyaient-ils … ! L’Europe allait leur ouvrir grandes ses portes. Et la France, grande sœur du Droit d’asile, et mère de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen…

Ils ont parcouru les déserts, franchi les montagnes, traversé les mers ; subi la persécution des talibans, l’oppression de régimes dictatoriaux, la misère, le désespoir, la faim, tous les outrages, les tortures, connu les geôles libyennes, affronté tous les dangers, simplement mus par l’espoir d’une vie meilleure, d’une vie, tout simplement… et donc, enfin, ils y étaient …. Presque !

Numérotés, code-barrés, saisis dans le grand ordinateur, ballottés, embarqués dans des autobus et, pour une cinquantaine d’entre eux, déposés au fil des évacuations de camps, dans un petit coin de forêt du pays de Sarrebourg, au Relais des Étangs de Languimberg en Moselle.

Ils ont quitté nos journaux télévisés, défaits, âbimés par tant d’épreuves, mais éclatant d’humanité, fragiles et forts à la fois.

Ils sont sortis des listes, ils sont Najib, Mohamed, Shazaly, Awad, Saeed, Philip, Djibo. Ils sont de chair et de sang, et ils sont beaux ! Welcome to Languimberg !
Nous, citoyens de tous horizons, nous bénévoles et aidants du centre, sommes heureux de les connaître et les côtoyer. Bravo pour leurs efforts pour apprendre le français, merci à eux de nous sourire à chacune de nos rencontres même quand le cœur n’y est pas ! Merci d’être venus !
Alors, aux autorités, qui souhaitent les chasser de France, nous rappelons que la France, c’est aussi nous, petits Lorrains perdus mais bien enracinés dans nos campagnes, collectif fait de citoyens de tous horizons et prêts à entrer en résistance afin que la bienveillance et l’humanité prévalent sur les règlements iniques visant, en vertu du règlement de Dublin, à expulser ces réfugiés vers le pays d’Europe par lequel ils sont entrés. Est-il digne pour le pays des Droits de l’Homme d’oeuvrer à renvoyer ces personnes vers l’Italie, Malte, et autres pays d’Europe déjà submergés et auxquels les moyens manquent, qui n’en veulent pas, qui n’en peuvent plus ?
Aussi, par soucis d’équité et d’humanité, nous demandons l’extension à TOUS les hommes, femmes et enfants dits « dublinés » et issus des autres camps de fortune que la France compte ou a compté, des promesses de B. Cazeneuve faites aux migrants évacués de Calais, et confirmées par la circulaire Le Roux du 22/02/2017 …et réclamons que les demandes d’asile de TOUS NOS migrants soient examinées en France. Bien entendu, nous pensons en particulier à certains de nos protégés de Languimberg, évacués le 08 novembre 2016 du camp du Blida à Metz, Moselle .

Car oui, à Languimberg, Moselle, plusieurs de NOS migrants sont déjà assignés à résidence !
Notre nation aurait à s’enorgueillir de veiller à l’intégrité physique de ces êtres humains venus chercher refuge et asile sur notre sol. Et qui seront une force vive pour notre pays !

D’ailleurs, qui peut croire qu’après tant dépreuves, un tampon au bas d’un bout de papier suffira pour que ces damnés du monde rentrent …chez eux ? Ce « chez eux » quitté au péril de leurs vies ?
Mesdames et Messieurs les décideurs, Élus, Préfets de la République, Ministres, Président, présidents-candidats, SOYEZ GRANDS !
Collectif Citoyen « Solidarité Migrants Languimberg » B.P. 20 Abreschviller 57560

Facebook : « Nos Migrants de Languimberg » https://www.facebook.com/Nos-Migrants-de-Languimberg-502240600165650/

Mail de contact : nosmigrants-languimberg@gmx.fr

site Web : http://nosmigrantsdelanguimberg.com/ »

 

Paul Klee : Veste rouge.

Publicités