Mots-clefs

, , , , ,

La promesse de deux ministres de l’intérieur successifs que les personnes expulsées du bidonville de Calais ne serait pas placées en procédure Dublin, qui prévoit qu’elles soient renvoyées dans un autre pays européen responsable de leur demande d’asile, mais que celle-ci serait examinée en France. Promesse complétée la semaine dernière par une note du ministère de l’intérieur au préfets les invitant à suivre cette orientation. Sur le terrain, dans le Gard, les choses se passent tout autrement.

À Nîmes, deux Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO – voir ici, ici, ici et ). Les associations locales estiment entre 35 et 40 personnes concernées par la procédure Dublin, principalement soudanaises (Darfour, Kordofan), principalement pour des expulsions vers l’Italie. Parmi elles, seules deux ont été admises à déposer leur demande d’asile en France, conformément à la promesse ministérielles. Les autres sont maintenues en procédure Dublin.

Parmi elles, vingt ont reçu une convocation en préfecture pour préparer leur renvoi, et certaines ont déjà reçu un billet d’avion, les premiers renvois étant prévus le 3 avril. Les associations du Réseau ANAIS (Associations Nîmoises d’Action et d’Intervention Sociale) s’en sont inquiétées et ont interpellé la préfecture, sans obtenir de réponse.

Les associations ont par conséquent tenu une conférence de presse devant la préfecture vendredi dernier.

Vous pouvez télécharger leur communiqué ici.

Pour la suite, elles proposent une lettre pour interpeller le préfet du Gard d’ici au 30 mars, et organisent une manifestation ce jour-là.

Vous pouvez télécharger la lettre au préfet ici. Vous pouvez vous en inspirer et l’adapter.

« Suite à la conférence de presse de vendredi dernier dont les échos vont  être diffusés dans les jours qui viennent nous avons eu une rencontre ce  lundi pour organiser les suites de notre mobilisation.
Il y a urgence car les premières convocations ont déjà eu lieu et les  premières expulsions sont prévues dès le début du mois d’avril.

Voici ce qui a été décidé :

1. Inviter le maximum de personnes à envoyer un courrier rapidement au préfet pour lui demander de répondre à la demande de rendez-vous qui lui a été faite. (Cf. modèle de lettre joint à ce mail). Les coordonnées de la préfecture sont : Monsieur le Préfet du Gard, 1 rue Guillemette,
30045 NÎMES Cedex 9. Mail : prefecture@gard.gouv.fr . Merci de nous envoyer une copie du courrier que vous envoyez au préfet (reseau.anais30@gmail.com )

2. Une manifestation est organisée le Jeudi 30 mars à 18h00. Départ devant la maison carrée et arrivée devant la préfecture, avenue Feuchères.

Merci de mobiliser toutes les personnes de vos réseaux et que vous connaissez. »

 

Cézanne : Le Grand Pin.

Publicités